Monument aux morts à Aurillac

Précision de la localisation : 7 - Satisfaisante   >>  Votre avis :              

  Street View      Mapillary      Modifier la localisation

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
square Arsène-Vermenouze
15000 Aurillac - France

Code Insee de la commune : 15014
Cantal [15] - Aurillac - Auvergne - Auvergne-Rhône-Alpes

Adresse approximative issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :

Eléments protégés :
Le monument aux morts, en totalité, situé square Arsène-Vermenouze (cad. non cadastré) : inscription par arrêté du 13 mars 2019

Description :
"Le 23 juillet 1925 est signé le traité de gré à gré entre le maire d'Aurillac, Louis Dauzier, et Henri-Raphaël Moncassin, statuaire, d'une part, et André Maurice, architecte, d'autre part, reçus vainqueur au concours lancé par la ville l'année précédente. Inauguré en grande pompe le 3 juillet 1927, ce monument prend la forme imposante d'un « mur », ainsi que le désigne Germain Pouget dans son étude sur les monuments du souvenir dans le Cantal. De fait, se dresse devant le passant une colossale stèle carrée dans laquelle s'inscrit une grande couronne qu'il convient davantage de lire comme un symbole mortuaire que comme un couronnement de victoire. A droite apparaît un groupe identifiant la cellule familiale : une fiancée ou une sœur offre un bouquet de fleurs. Elle tient par la main une petite fille qui lui demande la raison de son chagrin. Elle est également reliée à une figure maternelle plus âgée, gardienne du foyer. En arrière-plan, sur le côté de la stèle se dessinent des outils se référant au monde quotidien du travail. Cette femme mûre regarde dans la direction de la Paix parée de ses habits grecs de Justice, telle une Athéna. Cette dernière arbore les tables de la Loi. Elle retient également de la main la fougue guerrière, dont la présence peut être interprétée de diverses manières. Certes elle renvoie à la guerre qui vient de se terminer, mais elle peut aussi être considérée comme un moyen nécessaire à la paix et au maintien de l'ordre, à condition de la maîtriser. Le sculpteur, Henri-Raphaël Moncassin, est né à Toulouse en 1883 et mort en 1958 à Paris. Deuxième Premier Prix de Rome en 1905, il est l'auteur de 4 autres monuments aux morts, notamment à Fontenay-aux-Roses et Toulouse."

Architecte ou maître d'oeuvre :
Moncassin Henri-Raphaël (sculpteur);Maurice André-Henri (architecte)

Propriété de la commune

Informations de visite :

Ouvert ou fermé à la visite ?

Page Wikipedia : Monument aux morts à Aurillac (Page à créer)

Fiche Mérimée : PA15000051

Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2020-12-22

Suggestion d'ouvrages sur ce thème :


Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Monument aux morts situé à Aurillac en consultant le programme officiel des JEP 2021.

Autres pages que vous pourriez apprécier :

Monuments Historiques à proximité :

Aurillac - Eglise Notre-Dame-aux-Neiges
Aurillac - Gendarmerie
Aurillac - Hôtel de Cébié
Aurillac - Hôtel du Président-Maynard
Aurillac - Immeuble situé au fond de l'impasse Vermenouze
Aurillac - Maison
Aurillac - Maison Capelle
Aurillac - Palais de Justice
Aurillac - Prison
Aurillac - Villa Suzanne