Monument aux victimes de la catastrophe de Courrières à Sallaumines

Précision de la localisation : 8 - Très satisfaisante   >>  Votre avis :              

Photo du Monument Historique Monument aux victimes de la catastrophe de Courrières situé à Sallaumines

Crédit photo : Auteur inconnu - Sous licence Creative Commons

  Street View      Mapillary      Modifier la localisation

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
place de la Mairie
62430 Sallaumines - France

Code Insee de la commune : 62771
Pas de Calais [62] - Arras - Nord Pas de Calais - Hauts-de-France

Adresse approximative issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :
5002 F Rue Arthur Lamendin 62430 Sallaumines

Eléments protégés :
Le monument en totalité (cad. domaine public, non cadastré) : inscription par arrêté du 9 octobre 2009

Historique :
Le 10 mars 1906, un violent coup de grisou ravage les fosses n°2 dite Auguste Lavaurs à Billy-Montigny, n°3 dite Lavaleresse à Méricourt et n°4 dite Sainte-Barbe à Sallaumines. La catastrophe tua 1.099 mineurs sur les 1.800 alors présents dans les galeries. Le premier monument érigé à Sallaumines fut inauguré en 1909. Il se présentait comme une allégorie classique d'un mineur âgé couvert de sa barette, astiquette dressée vers le ciel, prenant dans ses bras un jeune galibot blessé. Au-devant du monument, une allégorie féminine drapée écrivait la dédicace. Sur les côtés du piédestal, les noms des victimes étaient inscrits sur de grandes plaques noires. Pendant la Grande Guerre, le monument fut endommagé ou en partie détruit. A la fin du conflit, les architectes Jean Goniaux et René-François Delannoy furent retenus pour le reconstruire. Le piédestal est garni de figures contemporaines (mineur, sa femme et leurs enfants). Le socle comprenant un gros tore orné de feuilles de laurier et une inscription, est une réutilisation du premier monument. La sculpture sommitale présente un mineur expérimenté, en nudité héroïque, se protégeant du coup de grisou avec un bras. L'explosion de gaz est représentée par des rayons se projetant sur le visage du mineur.

Périodes de construction :
20e siècle

Architecte ou maître d'oeuvre :
Goniaux Jean (architecte), Tailliez (sculpteur), Delannoy René-François (architecte)

Propriété de la commune

Informations de visite :

Ouvert ou fermé à la visite ?

Autres photographies :


Page Wikipedia : Monument aux victimes de la catastrophe de Courrières à Sallaumines (Page à créer)

Fiche Mérimée : PA62000104

Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2020-11-26

Suggestion d'ouvrages sur ce thème :


Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Monument aux victimes de la catastrophe de Courrières situé à Sallaumines en consultant le programme officiel des JEP 2020.

Autres pages que vous pourriez apprécier :

Monuments Historiques à proximité :

Lens - Anciens grands bureaux de la compagnie des mines de Lens, aujourd'hui Faculté des Sciences Jean Perrin (Université d'Artois)
Lens - Ensemble des bâtiments formant la maison syndicale des mineurs
Lens - Gare
Lens - Monument aux morts de la compagnie des mines de Lens, situé à l'intersection de la route de Béthune et de l'avenue de la fosse 12
Lens - Monument aux morts de la première guerre mondiale
Lens - Monument à Emile Basly, situé au croisement de l'avenue Alfred-Maës (RD 38 d'Acq à Lens) avec la rue Albert-Camus (RN 25 du Havre à Lille)
Lens - Église du Millénium
Rouvroy - Ancienne école de filles de la cité Nouméa de la Compagnie des Mines de Drocourt, actuel centre d'activités culturelles et de loisirs Marie-Curie
Rouvroy - Eglise Saint-Louis de la cité Nouméa de la compagnie des mines de Drocourt
Rouvroy - Presbytère français de l'église Saint-Louis de la cité Nouméa de la Compagnie des Mines de Drocourt