Hôtel Court de Fontmichel à Grasse

Précision de la localisation : 7 - Satisfaisante   >>  Votre avis :              

Monument Historique Hôtel Court de Fontmichel situé à Grasse

Crédit photo : Copyleft - Sous licence Creative Commons

  Street View      Modifier la localisation

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
18 rue Amiral-de-Grasse ; 1 Traverse des soeurs ; 17 rue Jean d'Ossola; 4 impasse des lièvres
06130 Grasse - France

Code Insee de la commune : 06069
Alpes Maritimes [06] - Nice - Provence Alpes Côte d'Azur - Provence-Alpes-Côte d'Azur

Adresse approximative issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :
18 Rue Amiral de Grasse 06130 Grasse

Eléments protégés :
Façades et toitures sur rue et sur jardin du bâtiment en bordure de la rue et dépendant de l'hôtel (cad. E 12) : inscription par arrêté du 22 mars 1965 ; Escalier avec rampe en fer forgé ; boiseries du grand salon et du salon des Grecs (cad. E 12) : inscription par arrêté du 15 avril 1966 ; En totalité, les parties suivantes de l'ensemble formé par l'hôtel Court de Fontmichel et ses dépendances, telles que délimitées sur le plan annexé à l'arrêté : l'hôtel particulier, y compris ses décors, son jardin d'agrément et le bâtiment dénommé "balançoire", situés 18 rue Amiral-de-Grasse et 1 traverse des sœurs, sur la parcelle anciennement cadastrée section BH n°55 et figurant au cadastre rénové sur la parcelle BH n°452, la dépendance de l'hôtel à usage de commerce, y compris la cour anglaise, ainsi que la fabrique de jardin, dénommé "lectissoir", la serre et la terrasse la couronnant, situées 17 rue Jean-d'Ossola, sur la parcelle n°69, figurant au cadastre BH, la dépendance à usage de cuisine et de cave située 4 impasse des lièvres et accessible depuis le 18 rue Amiral-de-Grasse, sur la parcelle n°375, figurant au cadastre section BH : inscription par arrêté du 3 septembre 2020

Historique :
A la fin du XVIIe siècle, la famille de Théas achète les parcelles sur lesquelles Jean va construire un premier hôtel. Ces terrains bordent la rue des dominicains où se situe le tracé de l'enceinte du XII-XIIIe siècle. Dès les années 1740, un projet de remaniement de l'hôtel est pensé pour loger convenablement tous les fils de Jacques de Théas. Il est réalisé dans les années 1750 sous la conduite du principal légataire de Jacques : Albert. Le bâtiment va être quasiment entièrement détruit puis reconstruit, avec un étage supplémentaire. A la faveur de cette reconstruction, le frère d'Albert, François comte de Thorenc, apporte sa contribution en concevant un programme décoratif. Servant le roi de France dans la guerre de Sept ans, il est alors lieutenant du roi à Francfort. Il occupe la maison d'un notable : le père de Goethe. Sensible aux arts, il découvre les artistes locaux et va leur commander entre 1759 et 1762 de nombreuses œuvres dont la plupart sont destinées à l'hôtel de Grasse. Sous les yeux de Goethe enfant, la maison va se transformer en un lieu de création. Cette émulation artistique marque le jeune poète qui consacre à cette période et au comte de Thorenc plusieurs pages de ses mémoires. Les principaux artistes à l'œuvre sont Christian Georg Schütz Johann Conrad Seekatz, Johann Georg Trautmann, Wilhelm Friedrich Hirt, Justus Juncker, Johann Andreas Benjamin Nothnagel. A Grasse, les travaux de reconstruction de l'hôtel s'achèvent au début des années 1760. Le Comte désire dans la foulée construire une aile privative qu'il appelle sa petite maison. En collaboration avec Albert, il entreprend également la construction de l'aile Sud-Ouest à laquelle sont adjointes des écuries. L'hôtel comprend alors un corps central de deux étages surmonté d'un attique avec deux ailes en retour d'un étage. En outre, un jardin en terrasse suivant la déclivité s'étend jusque sur l'actuelle rue Jean d'Ossola. A peine ces travaux achevés, un conflit éclate au sein de la famille et oblige le comte de Thorenc à vendre à Albert sa petite maison, puis l'ensemble de la fratrie à abandonner leur appartement dans la maison familiale. La plupart des décors de Francfort sont déposés et suivent le comte de Thorenc dans la demeure qu'il se fait construire à Grasse. Ceux du rez-de-chaussée sont les derniers à être aujourd'hui encore en place. Le différend prend fin en 1772-1773, le bien est vendu en 1774 à Antoine-Marie Court qui est l'ancêtre des actuels propriétaires. Au XIXe siècle, des aménagements sont réalisés. A l'intérieur de l'hôtel, les étages sont loués ce qui implique la création d'un vestibule privatif dans l'entrée. A l'extérieur, un bâtiment est construit rue Jean d'Ossola et permet de créer le jardin suspendu qui le domine

Périodes de construction :
4e quart XVIIe siècle, 3e quart XVIIIe siècle, 2e quart XIXe siècle

Propriété privée

Informations pratiques de visite ou services :

Ouvert ou fermé à la visite, location de salle, chambres d'hôtes ?

Autres photographies :



Fiche Mérimée : PA00080733

Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2024-05-21

Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Hôtel Court de Fontmichel situé à Grasse en consultant le programme officiel des JEP 2024.

Monuments Historiques à proximité :

Grasse - Cathédrale
Grasse - Chapelle Saint-Thomas
Grasse - Eglise de l'Oratoire
Grasse - Hôtel Fanton d'Andon
Grasse - Hôtel de Pontèves
Grasse - Maison
Grasse - Maison
Grasse - Monument aux morts de la guerre de 1914-1918
Grasse - Monument à Léon Chiris
Grasse - Porte Neuve

Cartes postales anciennes à proximité :

Grasse Vue du Jardin public à Grasse Grasse - Vue générale à Grasse Grasse Vue Generale Cote Ouest à Grasse Grasse Vue générale et le Funiculaire à Grasse Grasse - Vue entre les palmiers du grand hotel à Grasse Grasse La Maison De Fragonard à Grasse Grasse - La Rue Saint Esprit à Grasse Grasse La Rue de l'Eveche à Grasse