Eglise Notre-Dame de l'Assomption à Neuville-sur-Saône

Précision de la localisation : 6 - A priori satisfaisante   >>  Votre avis :              

Photo du Monument Historique Eglise Notre-Dame de l'Assomption situé à Neuville-sur-Saône

Crédit photo : Fr.Latreille - Sous licence Creative Commons 3.0

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
69250 Neuville-sur-Saône - France

Code Insee de la commune : 69143
Rhône [69] - Lyon - Rhône Alpes - Auvergne-Rhône-Alpes

Adresse issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :
1 Rue Gacon 69250 Neuville-sur-Saône

Proposer une meilleure localisation du monument

Historique :
L'arrivée d'une nouvelle population attirée par les industries prospères nécessite la construction d'une nouvelle église. Edification de 1677 à 1681. au 18e siècle, des aménagement sont réalisés par Perrache : décor architectural, pavage, parvis. A l'intérieur, le décor est réalisé par Michel Perrache et Jean-Antoine Morand. En 1867, l'architecte Bellemain est chargé d'étudier un projet d'aménagement de la façade ouest. Revu par l'architecte Chomel, le projet est réalisé en 1894. L'édifice est en calcaire de Couzon. L'église est dominée par deux tours-clochers rappelant les deux clochers de l'hôtel de ville de Lyon. La façade, inachevée en 1681, est complétée par Chomel en 1894. L'église est constituée d'une nef unique à trois travées, avec des chapelles latérales de chaque côté. Le choeur comprend deux travées fermées chacune par une chapelle et une abside. La nef est rythmée par des pilastres sur lesquels reposent les arcs d'une voûte en berceau à lunettes éclairée de hautes fenêtres. En 1724 et 1726, l'artiste Joseph Guillemain réalise les boiseries de l'abside. En 1729, Michel Perrache réalise les panneaux encadrant l'autel. Charles Dufraine sculpte les panneaux au-dessus des stalles. En 1755, Jean-Antoine Morand et Antoine-Michel Perrache réalisent un calvaire. En 1731, Michel Perrache réalise la Vierge de l'Assomption accompagnée d'anges musiciens. Les peintures situées au-dessus des stalles sont l'oeuvre de Pierre-Joseph Le Mettais, vers 1750. Vitraux réalisés par Lucien Bégule vers 1890. Détruits, ils ont pu être reconstitués par le maître-verrier Nicod et par Convert, et posés en 1933. A nouveau détruits en 1944, ils ont été restaurés par les établissements Lamy-Paillet.

Eléments protégés :
L'église en totalité (cad. AB 172) : inscription par arrêté du 6 avril 2004

Périodes de construction :
17e siècle;18e siècle

Architecte ou maître d'oeuvre :
Morand Jean-Antoine (artiste) ; Perrache Michel (artiste) ; Chomel (architecte) ; Guillemain Joseph (artiste) ; Dufraine Charles (sculpteur) ; Le Mettais Pierre-Joseph (artiste) ; Bégule Lucien (peintre-verrier) ; Nicod (peintre-verrier)

Propriété de la commune

Page Wikipedia : Eglise Notre-Dame de l'Assomption à Neuville-sur-Saône

Fiche Mérimée : PA69000020

Mobilier classé Monument Historique conservé dans l'édifice :



Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2019-03-20

Suggestion d'ouvrages sur ce thème :


Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Eglise Notre-Dame de l'Assomption situé à Neuville-sur-Saône en consultant le programme officiel des JEP 2019.

Autres pages que vous pourriez apprécier :

Monuments Historiques situés à proximité :

Albigny-sur-Saône - Château
Albigny-sur-Saône - Maison L'Accueil
Couzon-au-Mont-d'Or - Eglise
Curis-au-Mont-d'Or - Domaine de Curis-au-Mont-d'Or dit domaine de la Trolanderie (également sur commune de Poleymieux-au-Mont-d'Or)
Genay - Ancien fortin de Genay, dit Fortin de Rancé
Montanay - Eglise
Neuville-sur-Saône - Château d'Ombreval
Poleymieux-au-Mont-d'Or - Domaine de Curis-au-Mont-d'Or dit domaine de la Trolanderie
Saint-Germain-au-Mont-d'Or - Château
Saint-Germain-au-Mont-d'Or - Villa Vignon/Bissuel