Ferme dite maison Marot, lieu-dit Pratoucy à Sénaillac-Latronquière

Précision de la localisation : 0 - Très mauvaise   >>  Votre avis :              

  Street View      Modifier la localisation

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
46210 Senaillac-Latronquiere - France

Code Insee de la commune : 46302
Lot [46] - Cahors - Midi Pyrénées - Occitanie

Adresse approximative issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :

Eléments protégés :
La ferme dite Maison Marot, en totalité – tel que délimité en rouge sur le plan annexé à l’arrêté – lieu-dit Pratoucy, située sur la parcelle 182, section B : inscription par arrêté du 20 mars 2023

Description :
La maison Marot - du nom de ses derniers propriétaires - est située sur la commune de Sénaillac-Latronquière, dans le nord-est du département du Lot, au lieu-dit Pratoucy, en plein Ségala. Elle est située dans un hameau qui regroupe une dizaine de bâtiments, à usage d'habitation ou agricole. La maison Marot est implantée en rupture de pente. Elle adopte une forme rectangulaire avec plusieurs extensions. L'ensemble est bâti en moellons de calcaire. Les encadrements de portes et de fenêtres sont en granit. La toiture, en tuiles canal, possèdent de larges débords. Des doubles arêtiers en tuile séparent les croupes et les longs pans. Les façades ouest et sud porte des traces de badigeons. Un bolet porté par un pilier de pierre et un pilier de bois en remploi protège l'entrée au sud. Sur le linteau de la porte d'entrée, la date de 1738 est gravée dans la pierre. Sous le logis proprement dit prennent place une grande cave, une écurie (dont le linteau porte la date de l'an X), un fournil avec un four à pain en pierre, des clapiers à lapins et un poulailler, ce dernier astucieusement placé sous le bolet. Une petite passerelle de bois permet aux poules de monter et descendre du poulailler vers l'extérieur. Au premier niveau, s'ouvre une grande pièce de vie. Elle comprend au nord une souillarde éclairée par un jour rectangulaire, avec une étagère en pierre mais sans évier. A gauche de la souillarde, une ouverture rectangulaire est creusée dans le mur. Elle servait à dissimuler les économies de la famille et se trouvait cachée par un meuble haut. Un vaste cantou est situé sur le mur est. A sa gauche, une ouverture rectangulaire est percée dans le mur à hauteur d'homme. Ce dispositif a été conçu pour y déposer le nouveau-né couché dans son berceau d'osier ou moïse, la mère étant elle couchée dans un lit situé tout à côté. Le sol est constitué d'un plancher à lames larges et irrégulières clouées au moyen de clous forgés. De nombreuses étagères sont suspendues aux poutres du plafond. Elles servaient à faire sécher les salaisons. L'une d'entre elles est percée de trous réguliers pour les fromages. Au revers du mur est, une cheminée permet de chauffer une grande chambre. Le manteau en bois porte la date de 1738. A partir de cette dernière, un accès est possible dans une petite pièce qui faisait fonction de sécadou, car elle est située au-dessus du four à pain. Le plancher est percé d'une multitude de trous qui permettait à la chaleur du fournil de passer dans la pièce et de sécher les fruits. Une petite annexe donne également dans la grande chambre. Depuis la pièce de vie, deux autres chambres sont accessibles, situées au nord.

Historique :
La maison Marot est à mettre en relation avec d'autres bâtiments du hameau de Pratoucy. Une famille, les Lacombe de Laroussilhes, aurait fait construire entre 1725 et 1778 un logis (1725), l'actuelle maison Marot (1738) et une grange-étable (1778). Un puit est creusé dans la cour entre la maiosn Marot et la grange-étable. Une maison de maître est enfin bâtie à la fin du XVIIIe ou au début du XIXe siècle de l'autre côté de la route, face à la maison Marot. La maison de 1738 comprend la pièce de vie, la souillarde et la grande chambre à l'est. Une galerie de bois s'ouvre contre le mur sud. Un plancadou ou séchoir est semble-t-il aménagé au-dessus de la galerie, sous la toiture. En 1802 (an X), une extension est construite contre le mur nord. Des écuries sont aménagées en partie basse et deux chambres au-dessus. Le fournil est lui bâti avant 1826, date de l'établissement du cadastre napoléonien sur lequel il figure. La charpente d'origine, à forte pente, est remplacée par une nouvelle plus basse. Le toit de chaume laisse la place à la tuile canal. Les lucarnes sont mises en place sur la toiture pour éclairer les combles. Au milieu du XIXe siècle, une dernière chambre est aménagée en condamnant la galerie de bois. Le fond de cette dernière devient un simple bolet pour protéger la porte d'entrée. A la fin du XIXe siècle, l'espace sous le bolet est aménagé en poulailler. Les derniers habitants de la maison, les frères Marot, quittent les lieux en 2016 et confient leur maison à l'association « Visages du Ségala » qui a entrepris une première étude du bâtiment et des travaux de restauration d'urgence. Elle fait également visiter la maison régulièrement durant l'été et l'ouvre à tous les publics.

Propriété privée

Informations pratiques de visite ou services :

Ouvert ou fermé à la visite, location de salle, chambres d'hôtes ?

Fiche Mérimée : PA46000084

Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2024-05-27

Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Ferme dite maison Marot, lieu-dit Pratoucy situé à Sénaillac-Latronquière en consultant le programme officiel des JEP 2024.

Cartes postales anciennes à proximité :

Latronquiere Intérieur de l'Eglise Saint-Jean Baptiste à Latronquière Le Lot Pittoresque - Latronquiere - Interieur l'Eglise à Latronquière Latronquiere - Route de Maurs à Latronquière Latronquiere Rue Des Ecoles à Latronquière Latronquiere Vue générale à Latronquière Latronquiere Vue Aerienne à Latronquière Latronquiere à Latronquière Boulevard des Tilleuls à Sousceyrac-en-Quercy