Demeure dite château du Cros à Azolette

Précision de la localisation : 0 - Très mauvaise   >>  Votre avis :              

  Street View      Modifier la localisation

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
Avenue des Cros (V.C. n°4)
69790 Azolette - France

Code Insee de la commune : 69016
Rhône [69] - Lyon - Rhône Alpes - Auvergne-Rhône-Alpes

Adresse approximative issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :

Eléments protégés :
La demeure dite château du Cros et la parcelle sur laquelle elle se trouve, en totalité, située avenue des Cros (V.C. n°4), sur la parcelle n° 587, figurant au cadastre section U : inscription par arrêté du 21 juillet 2023

Description :
La demeure est construite en appareil très sombre fait de pierre granitique difficile à tailler et couverte d'ardoise. La pierre de taille en calcaire blanc rehausse la composition par ses lignes et encadrements de baies plus clairs, de même, les détails d'architecture qui deviennent visibles à l'approche des bâtiments l'agrémentent. Les terrasses devant la demeure sont accessibles après le passage d'une remarquable grille en fer forgé. Un vaste pavillon fait face à la demeure dans la cour. L'une des façades du logis est décorée de bas-reliefs représentant le lion de Belfort et la cathédrale de Fourvière. Catherine et Julien avaient participé à la guerre de 1870, elle comme infirmière et lui comme capitaine de la garde mobile. Décorés de la Légion d'Honneur, la médaille apparaît sur le décor. En dessous figurent les noms des maîtres d'ouvrage. Le « château » de Cros est difficile à décrire de par la complexité de sa composition, complexité probablement héritée en partie de la disposition des anciens bâtiments. Il faut noter le pavillon du maître de maison qui se trouve dans la cour et dont les décors alternent du style néo-gothique à l'Art nouveau, à l'intérieur, le style des aménagements et en particulier des boiseries est plus proche de la tonalité anglaise de type Arts and Crafts. De même, le salon avec sa cheminée improbable en terre cuite et le sol de pierre mettent à l'honneur les matériaux. Dès l'entrée et dans de nombreuses pièces, des vitraux aux dessins représentant flore et faune éclairent les espaces. Deux grands vitraux encadrent la cheminée. La salle à manger possède une grande cheminée de pierre au manteau anciennement blasonné, et une charpente très haute en partie autoporteuse surprend par sa hauteur. Un petit salon est entièrement décoré de boiseries, y compris sur la cheminée et couverte d'un papier peint signé « Yung Lambert 1901 ». Les sols sont couverts de carreaux de ciment coloré d'une grande qualité et figurant des tapis. Des éléments techniques d'origine interpellent : les volets roulants en fer avec leur mécanisme, une grande salle de bain avec sa douche, des lavabos anciens et un évier en plomb dans la cuisine. Une partie de l'habitation utilisée par la famille a été restaurée au goût du jour, le reste est étonnamment resté dans son état d'origine.

Historique :
Le "château de Cros" ne prend le titre de "château" que très tardivement, dans la seconde moitié du XIXe siècle quand la famille Vacheron entreprend des modifications sur un ancien domaine fermier pour en faire une résidence secondaire de luxe. Le domaine fut construit en deux temps au sein d'un petit domaine agricole dont les bâtiments apparaissent clairement sur le cadastre napoléonien. Julien Richard-Vitton (1838-1919) fut capitaine des gardes mobiles pendant la guerre de 1870, conseiller général du Rhône et maire d'Azolette. Durant la guerre, celle qui devait devenir son épouse, Catherine Vacheron aurait été des premières infirmières militaires. On ne connait pas à Julien d'activité particulière après son service. La vie du couple semble cependant avoir été rythmée par les réceptions de Madame, fort peu du goût de Monsieur qui se réfugiait dans son pavillon. Le domaine fut construit vers 1899 sous la direction de Catherine et en maîtrise d'œuvre conjointement par l'architecte Jean Burel et l'ingénieur Louis Lombard ou Louis Lombard-Gérin. Jean Burel est cité à plusieurs reprises dans la revue La Construction lyonnaise comme architecte de la Compagnie du Gaz. La Construction lyonnaise nous apprend à l'occasion de la remise de la médaille d'argent à Jules Saint-Sorny, chef serrurier chez Brunard, que cet ouvrier hautement qualifié a travaillé sous les ordres de plusieurs architectes dont Burel. Louis Lombard-Gerin (1848-1918) était ingénieur électricien, il déposa un brevet du trolley automoteur en 1900.

Périodes de construction :
4e quart XIXe siècle

Propriété privée

Informations pratiques de visite ou services :

Ouvert ou fermé à la visite, location de salle, chambres d'hôtes ?

Autres photographies :



Fiche Mérimée : PA69000081

Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2024-06-22

Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Demeure dite château du Cros situé à Azolette en consultant le programme officiel des JEP 2024.

Cartes postales anciennes à proximité :

Azolette-Chateau du Crot à Azolette Azolette à Azolette Azolette Chateau du Cros à Azolette Azolette Le Chaumont à Azolette Azolette Chateau du Crot à Azolette Chateau d'Azolette à Azolette Azolette-La Maison d'Ecole à Azolette Azolette - Le Chateau du Cros à Azolette