Maison de Fer à Dampierre-en-Yvelines

Précision de la localisation : 2 - Très insuffisante   >>  Votre avis :              

  Street View      Modifier la localisation

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
Rue Pierreuse
78720 Dampierre-en-Yvelines - France

Code Insee de la commune : 78193
Yvelines [78] - Versailles - Ile de France - Ile-de-France

Adresse approximative issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :

Eléments protégés :
Les parties suivantes de la maison de fer, située rue Pierreuse, sur la parcelle n°790, figurant au cadastre section B02, tel que délimité par un liseré rouge sur le plan annexé à l’arrêté : les façades et toitures, ainsi que la terrasse avec son garde-corps ; l’intégralité du système constructif Duclos (les piles en moellons de meulière et l’ossature métallique) : inscription par arrêté du 26 novembre 2021

Description :
Le plan de l'édifice est établi sur une base rectangulaire. La maison est un petit pavillon modulaire d'un seul niveau de 56 m² initialement sur pilotis. Le principe constructif est identique pour toutes les typologies de constructions brevetées par Duclos : structure principale en fer puddlé composée de poteaux de fers en T, reliés par des entretoises. Le fer extérieur porte la tôle, le fer intérieur le lambris en sapin. Issu d'un modèle constructif inscrit dans le courant hygiéniste du XIXe siècle, le bâtiment est initialement conçu sans sous-sol mais sur 23 pilotis en meulière. Ce vide sanitaire, aménagé entre le terrain et le plancher du rez-de-chaussée à la fin des années 80, est caractéristique du système Duclos et fait office d'espace tampon aéré et contribue à la salubrité de la construction. La structure métallique repose sur des piles en moellons de meulière montés au ciment.

Historique :
Sous Napoléon III, avec la prospérité économique du Second Empire, l'emploi du métal dans les infrastructures et dans le secteur du bâtiment prend son essor. Ainsi l'usage du métal en architecture se développe dans la première moitié du XIXe siècle avec l'essor de l'industrie sidérurgique. Le développement du chemin de fer et l'édification des grands équipements publics (ponts et gares) marquent la consécration des premières constructions en structure métallique. L'apogée de cette nouvelle architecture métallique est symbolisée par l'Exposition Universelle de 1889. L'érection de la Tour Eiffel illustre ainsi le progrès technique et industriel de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. En 1851, l'invention de la tôle (feuille de métal) qui peut être galvanisée, c'est-à-dire recouverte d'une couche anticorrosive de zinc ou de plomb, va permettre la naissance de maisons entièrement métalliques, à la fois légères et rigides. Durant la seconde moitié du XIXe siècle, de nombreux brevets de constructions métalliques vont alors être déposés. La construction en fer appliquée à l'architecture domestique présente plusieurs avantages dont le premier est économique. Grâce à la préfabrication des pièces en série, la conception de structures démontables et légères réduit les coûts de transport et permet d'employer des ouvriers peu qualifiés. Le premier brevet européen de maison démontable en fer est délivré en Belgique en 1885. Joseph Danly avait une usine à « Forges d'Aiseau » près de Charleroi. Dans ce contexte d'innovation technique, l'ingénieur et constructeur français Bibiano Duclos (1853-1925) dépose son brevet en 1890 : « perfectionnements dans les constructions démontables et transportables ». Il a probablement développé son concept à la suite à l'exposition universelle de 1889. En effet, le système Danly y était utilisé pour la construction du théâtre des folies parisiennes. Le chalet de fer de Dampierre sort vraisemblablement de l'usine de Courbevoie entre 1894 et 1896. Il est achetée par Arthur Puig, employé de commerce, qui l'implante en 1896 sur le terrain actuel acquis la même année auprès du Duc de Luynes, propriétaire du domaine de Dampierre. Dans un premier temps, elle lui sert à se loger, le temps de faire construire sa villa toujours située de l'autre côté du chemin. Ensuite, elle aurait servi de maison d'amis. Dans les années 1950, le bâtiment est laissé à l'abandon. A partir de 1963, il est prêté par les héritiers Puig à la commune de Dampierre-en-Yvelines puis à une association de randonneurs. Préoccupé par le mauvais état de cette construction et la faiblesse des structures d'hébergement pour randonneurs en vallée de Chevreuse, le parc naturel régional rachète le chalet en 1986. Il est démonté entièrement, restauré et aménagé en gîte d'étape. L'espace entre les pilotis est aménagé en rez-de-chaussée.

Périodes de construction :
2e moitié XIXe siècle

Propriété d’un établissement public

Informations pratiques de visite ou services :

Ouvert ou fermé à la visite, location de salle, chambres d'hôtes ?

Autres photographies :



Fiche Mérimée : PA78000488

Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2024-05-27

Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Maison de Fer situé à Dampierre-en-Yvelines en consultant le programme officiel des JEP 2024.

Cartes postales anciennes à proximité :

La Place du Château (ou Demi-Lune) à Dampierre-en-Yvelines Dampierre Etang de Saint-Forget à Saint-Forget Saint-Forget - L'Etang à Saint-Forget Les Villas de Saint-Forget pres Dampierre à Saint-Forget Dampierre - Etang de Saint-Forget à Saint-Forget Dampierre - Etang de Saint-Forget à Saint-Forget Dampierre La Haute-Beauce et l'Etang de Saint-Forget à Saint-Forget Saint-Forget Etang et Villas - Route de Dampierre à Saint-Forget