Eglise Notre-Dame de la Délivrande au Morne-Rouge

Précision de la localisation : 6 - A priori satisfaisante   >>  Votre avis :              

  Street View      Modifier la localisation

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
97260 Le Morne-Rouge - France

Code Insee de la commune : 97218
Martinique [972] - Fort de France

Adresse approximative issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :

Eléments protégés :
En totalité, l’église Notre-Dame de la Délivrande, située sur la parcelle n°186, figurant au cadastre section B : inscription par arrêté du 16 juin 2021

Description :
L'église orientée de Notre-Dame-de-la-Délivrande possède un plan de plus de 63 mètres de long sur un peu plus de 21 mètres de large. Un clocher porche forme la façade principale de l'édifice. La nef est recouverte par une voûte en plein contre cantonnée de bas côté à plafond plat et les baies ébrasées en pierre de taille portent de beaux vitraux. Le chœur, très profond, avec voûte en cul de four orné d'une inscription « IPSA, CONTERET, CAPVT, TVVM » est cantonnée de deux sacristies comme cela est traditionnellement le cas pour de nombreuses églises en Martinique (Sainte-Marie, Ajoupa-Bouillon, Basse-Pointe, etc.). À l'arrière se trouve une chapelle d'axe avec des vitraux en béton armé de Ziolkowskis. A la jonction du chœur et du bas côtés nord est aménagée une grande niche magnifiquement décorée ou prend place la statue de Notre-Dame-de-la-Délivrande en marbre blanc.

Historique :
Monseigneur Le Herpeur, premier évêque de l’île, érige le Morne-Rouge en paroisse le 13 octobre 1851 et le place sous le patronage de Notre-Dame-de la Délivrande dont le sanctuaire deviendrait un centre de pèlerinage pour toute la Martinique. Une église de bonne proportion fut construite et une statue monumentale en marbre de Carrare commandée en Normandie par l’abbé Martin. Elle est installée dans l’église en février 1853. A sa suite, l’abbé Guesdon s’employa à développer le culte marial et obtint du Pape Pie IX, l’autorisation de couronner solennellement Notre-Dame de la Délivrande. Elle est intronisée dans son sanctuaire inachevé et couronnée par Monseigneur l’Evêque de Roseau, Mgr Poirier, de l’île de la Dominique en présence de nombreux fidèles. Toutefois, un piédestal approprié manquait à la majesté de la Vierge. Quelques années plus tard, une souscription lancée dans toutes les paroisses du diocèse permit d’y remédier. Entre les années 1850 et 1860, le clocher et l’ex-voto de l’ensemble marial sont rajoutés à l’édifice. L’inauguration eut lieu le 13 octobre 1870. Le 18 août 1891 l’église, le presbytère, les maisons du bourg du Morne-Rouge sont dévastés par le passage d’un cyclone. Seule la statue de Notre-Dame de la Délivrande resta intacte sur son piédestal au milieu des décombres de l’église et de tout le bourg en ruines. Grâce à la générosité des diocésains et la ténacité du Monseigneur Carméné et du Père Mary, l’église fut reconstruite en six mois. A la nef jusqu’alors unique vaisseau, est adjoint deux bas-côtés. Certaines photographies anciennes montrent que les murs intérieurs de l’église étaient avant 1902 intégralement couverts de peintures murales dans la tradition médiévale dite Biblia pauperum. La bénédiction eut lieu le 9 mai 1897 et fut consacrée par Monseigneur de Cormont le 4 mars 1902. Le 30 août 1902, l’éruption volcanique de la Montagne Pelée sinistre toute la zone du Morne-Rouge et de Saint-Pierre, ne laissant que des ruines. Le gros-œuvre de l’église en réchappa mais les autorités religieuses décidèrent de déplacer la statue et le culte mariale à Fort-de-France. Six années plus tard, le 26 novembre 1912, le transfert de la statue de Notre-Dame de la Délivrande de Redoute à l’église du Morne-Rouge - dont les travaux de réparations à la suite de l’éruption de la Montagne Pelée du 30 août 1902 sont achevés – est effectif. Cette nouvelle église desservie par le curé Wetcher est d’un nouveau style architectural. Monseigneur Malleret inaugure solennellement le nouvel édifice le 15 décembre 1912. Par ailleurs, la congrégation des Frères du Sacré-Cœur reçoit l’autorisation de déplacer le lieu de l’adoration, de l’église de Redoute à celle du Morne-Rouge. La chapelle du Sacré-Cœur est alors construite contre le chevet de l’église rénovée. Cette action scelle la vocation de lieu de pèlerinage et d’adoration que souhaitait Monseigneur Le Herpeur pour l’église du Morne-Rouge. Le 14 janvier 1920, la vierge Notre-Dame de la Délivrande devint officiellement la sainte Patronne de la Martinique par le décret publié par le Pape Benoit XV constituant la Bienheureuse Vierge Marie Libératrice, vulgairement appelée Notre-Dame de la Délivrande, Patronne principale du diocèse de la Martinique.

Périodes de construction :
XIXe siècle, 4e quart XXe siècle

Propriété d’une association diocésaine

Informations pratiques de visite ou services :

Ouvert ou fermé à la visite, location de salle, chambres d'hôtes ?

Autres photographies :



Fiche Mérimée : PA97200048

Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2024-02-13

Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Eglise Notre-Dame de la Délivrande situé au Morne-Rouge en consultant le programme officiel des JEP 2024.