Eglise catholique Saint-Martin à Ammerschwihr

Précision de la localisation : 6 - A priori satisfaisante   >>  Votre avis :              

Monument Historique Eglise catholique Saint-Martin situé à Ammerschwihr

Crédit photo : © Ralph Hammann - Wikimedia Commons - Sous licence Creative Commons

  Street View      Modifier la localisation

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
place de l'Abbé-Ignace-Simonis
68410 Ammerschwihr - France

Code Insee de la commune : 68005
Haut Rhin [68] - Colmar - Alsace - Grand Est

Adresse approximative issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :
7 Place de l'Abbé Ignace Simonis 68410 Ammerschwihr

Eléments protégés :
Eglise Saint-Martin : inscription par arrêté du 25 juin 1946

Historique :
Remontant pour l'essentiel au XVIe siècle, l'édifice actuel présente dès l'abord un contraste, signalant un écart chronologique, entre le choeur et le transept d'une part, les murs crépis de la nef, des collatéraux, du clocher et des sacristies d'autre part. Avec leur parement en pierre de taille, le choeur et le transept constituent la partie la plus ancienne, et la plus ancrée dans le gothique, de l'église. Cet esprit gothique se retrouve dans l'élévation intérieure du vaisseau central, où l'absence de triforium illustre la conception murale de la nef, caractéristique du gothique tardif. Les tentatives Renaissance se signalent dans les portes des murs-gouttereaux, les chapiteaux toscans des piles séparant la nef centrale et les collatéraux, et les arcades qu'elles reçoivent. Le clocher, dont la première version datait du XIVe siècle, a été déplacé, reconstruit et muni d'un couronnement néo-gothique au début du XXe siècle.

Historique détaillé :
Un 1er édifice religieux est mentionné en 977. L'église est attestée en tant que paroissiale en 1149. Le choeur et ses chapelles qui pourraient dater du XVe siècle n'ont peut-être été reconstruits que vers 1528, date gravée sur le linteau de la porte donnant accès du choeur à la sacristie sud. La tour était plus ancienne à en juger par les photographies antérieures à sa reconstruction et par les réseaux conservés. La nef fut reconstruite, selon les travaux historiques, entre 1564 et 1585 par l'architecte Claus Wiegand. Les clés de voûtes du choeur et du vaisseau central portent les armoiries des 3 seigneurs de la ville. La tour fut remaniée en 1778 : les tourelles d'angle qui pouvaient servir au guêt furent détruites et les baies occidentales gothiques furent remplacées par un portail à fronton interrompu et une grande fenêtre. Au début du XIXe siècle des stalles et lambris habillèrent le choeur. Winckler fit un 1er projet d'agrandissement en 1889, puis Joseph Heilig en 1899. Finalement un concours d'architectes fut lancé en 1904 pour l'agrandissement de l'église. L'architecte Keith fut le lauréat. Les travaux, selon son projet, furent dirigés par l'architecte colmarien Christian Schoffit. La nef fut allongée d'une travée vers l'ouest. La tour médiévale dans-oeuvre fut détruite et remplacée par l'actuelle tour néo-gothique, hors-oeuvre côté sud, demi hors-oeuvre côté nord. Trois réseaux de fenêtres de l'ancienne tour subsistent, encastrés dans le mur de clôture du presbytère. L'escalier en vis (vers la tribune) du XVIe siècle fut remonté dans l'angle sud-ouest. Les travaux furent achevés en 1912 par la réalisation du tympan du portail néo-gothique sculpté par Pierre Heusch, représentant le Trône de grâce. En 1936 l'ancienne crypte médiévale fut comblée et la sacristie nord fut construite. Le sol du choeur fut légèrement abaissé, la porte de la sacristie sud (linteau daté 1528) fut probablement transformée. Les toitures endommagées pendant l'hiver 1945 ont été refaites et l'église a été restaurée.

Description :
Eglise orientée, entièrement voûtée (nervures multiples à dessins variés) , mélangeant les éléments gothiques tardifs et Renaissance. Choeur à chevet plat flanqué par 2 sacristies et par 2 chapelles. Voûte sur colonnettes adossées, dans le choeur, au-dessus du niveau du sol à l'est, rallongées vers le bas jusqu'au niveau du sol actuel, vers l'ouest. Crypte comblée dont subsistent des vestiges d'arcs dans le bas du choeur. Enfeu (?) , niches et lavabo mural dans les murs. Dans les chapelles les nervures de la voûte s'arrêtent en sifflet. Nef, desaxée, à vaisseau central et larges bas-côtés avec arcades en plein cintre et colonnes appareillées. Chapiteaux moulurés, polygonaux. Voûtes sur culs de lampe et sur culots. Tourelle d'escalier à cage ouverte, de plan polygonal, avec escalier en vis à noyau, vers la tribune d'orgue. A l'extérieur petite tourelle polygonale, contre le bas-côté nord dont elle dessert le comble, avec escalier à noyau. Elévations du choeur, des chapelles, contreforts, chambranles, colonnes, colonnettes et arcs sont appareillés en grès apparent, le reste de l'édifice est crépi.

Périodes de construction :
XVe siècle, 2e moitié XVIe siècle, 2e moitié XVIIIe siècle, 1ère moitié XXe siècle

Propriété de la commune

Informations pratiques de visite ou services :

Ouvert ou fermé à la visite, location de salle, chambres d'hôtes ?

Autres photographies :



Fiche Mérimée : PA00085325

Mobilier classé Monument Historique conservé dans l'édifice :

Orgue de tribune : buffet d'orgue
Orgue de tribune
Groupe sculpté : Sainte Anne et la Vierge
Deux statues : un évêque et un pape
Statue de procession : Vierge à l'Enfant
Autel et retable du Rosaire, niche centrale avec le groupe sculpté de la Vierge à l'Enfant entre Saint Dominique et Sainte Catherine de Sienne

Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2024-07-24

Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Eglise catholique Saint-Martin situé à Ammerschwihr en consultant le programme officiel des JEP 2024.

Monuments Historiques à proximité :

Ammerschwihr - Ancienne enceinte fortifiée urbaine
Ammerschwihr - Fontaine de l'Homme Sauvage
Ammerschwihr - Maison
Ammerschwihr - Porte Haute
Ammerschwihr - Restes de l'hôtel de ville
Ammerschwihr - Tour des Voleurs
Ammerschwihr - Tour du Pétrole ou des Citoyens (Tour des Bourgeois)
Ammerschwihr - Vestiges de l'ancien château de Meywihr
Kientzheim - Château des Ifs
Kientzheim - Restes des remparts et ancien château de Lupfen-Schwendi

Cartes postales anciennes à proximité :

Ammerschwihr - Porte Haute à Ammerschwihr Ammerschwihr - Place de la Sinne à Ammerschwihr Ammerschwihr à Ammerschwihr Ammerschwihr à Ammerschwihr Ammerschwihr à Ammerschwihr Ammerschwihr - Vieille Maison a Loggia à Ammerschwihr Ammerschwihr à Ammerschwihr Ammerschwihr - Porte Haute à Ammerschwihr