Villa Stella à Royat

Précision de la localisation : 6 - A priori satisfaisante   >>  Votre avis :              

Photo du Monument Historique Villa Stella situé à Royat

Crédit photo : Rilba - Sous licence Creative Commons

  Street View      Mapillary      Modifier la localisation

Adresse renseignée dans la base Mérimée :
39 boulevard Barrieu
63130 Royat - France

Code Insee de la commune : 63308
Puy de Dôme [63] - Clermont Ferrand - Auvergne - Auvergne-Rhône-Alpes

Adresse approximative issue des coordonnées GPS (latitude et longitude) :
39 Boulevard Barrieu 63130 Royat

Eléments protégés :
Villa, y compris les pièces suivantes avec leur décor : vestibule, escalier avec sa cage ornée de vitraux, deux salons et salle à manger du rez-de-chaussée, ainsi que le jardin avec sa grille de clôture (cad. AI 224) : inscription par arrêté du 26 janvier 1998

Historique :
Dans la partie haute de la ville thermale de Royat, à l'angle du boulevard Barrieu et de l'avenue Jean Heitz. Cette partie de la cité située en contrebas du vieux Royat fut lotie de 1880 à 1914 essentiellement par des familles de médecins, qui firent bâtirent leurs villas, entourées de petits parcs pour les plus belles. Immeubles de rapport et hôtels sont concentrés un peu plus bas. La villa Stella occupe sensiblement le centre d'une parcelle fermée sur la rue par une imposante grille de clôture. Un bâtiment de communs occupe l'angle sud-ouest de la parcelle. Au noyau carré primitif fut ajoutée en 1983 une petite aile basse résolument contemporaine, adossée contre un mur aveugle. Cette villa a été édifiée en 1911 (date gravée au-dessus de la porte) pour le compte d'une certaine madame Moutaud. Le sculpteur Mabru signa la façade. Cette commande correspondait au tout début de sa carrière. Il venait juste de s'installer à Royat, âgé de 29 ans. La villa est composée d'un rez-de-cour surélevé et d'un premier étage noble couvert d'un toit-terrasse. Elle présente un plan classique : vestibule central, escalier dans-oeuvre dans le prolongement, pièce de réception sur rue (salons de part et d'autre du vestibule) , salle-à-manger et cuisine arrière, chambres à l'étage. La façade principale justifie l'intérêt que l'on peut porter à cet édifice. Elle se compose de trois travées sur deux niveaux, d'inspiration néo-Louis XVI mâtinée d'Art Nouveau pour ce qui est du décor sculpté. La travée centrale est précédée d'un perron dont les balustrades comportent deux piles monolithe au décor floral rubanné et sinueux. La porte à deux vanteaux vitrés est surmontée à hauteur du premier étage d'une grande table oblongue sculptée en ronde bosse représentant une jeune femme déhanchée, une épaule nue, portant un jeune enfant sur le bras ; un deuxième enfant, un peu plus âgé, se tient à ses pieds, brandissant un bouquet de fleurs. Les deux bambins aux formes pouponnes évoquent les putti italiens. La jeune femme au visage souriant, entouré de feuillage formant comme une ombrelle en arrière-plan, rappelle, quant à elle, par son visage et sa silhouette, les personnages Art Nouveau (statuettes - affiches). Les travées latérales symétriques sont percées au rez-de-cour d'une large baie vitrée à garde-corps en pierre, à l'étage d'une fenêtre à balcon garni d'une ferronnerie d'appui à panse renflée, ornée de frises de postes, feuillages, et frappée du monogramme M. pour Moutaud, nom de la première propriétaire. Rubans noués, frises et chutes de fleurs encadrent ces baies dans l'esprit néo-Louis XVI. Une balustrade à fronton central amortit cette façade, signée Raoul Mabru, sculpteur. Les autres élévations ne présentent pas d'intérêt. Cette villa, construite un peu avant la première guerre mondiale, est l'un des derniers exemples de maison bourgeoise conçue encore dans l'esprit du 19e siècle, mais intégrant le vocabulaire décoratif alors à la mode. Le néo-Louis XVI de bon goût sert de fond architectural au projet. Le décor est emprunté, par le truchement du sculpteur Mabru, à l'esprit Art Nouveau, mais un Art Nouveau dompté, anecdotique, où le pittoresque devient allégorique. Grâce au talent de Raoul Mabru, la villa Stella prend cependant un intérêt exceptionnel. Son décor sculpté fusionne harmonieusement avec l'architecture, tant en façade (piles du perron, niche abritant la jeune femme et ses enfants, draperies et guirlandes diverses) qu'à l'intérieur (stucs des plafonds et dessus de portes). Cet artiste local, surtout connu pour ses commandes publiques (monuments aux morts, statues de jardins) signe là un de ses chefs-d'oeuvre.

Périodes de construction :
20e siècle

Architecte ou maître d'oeuvre :
Mabru Raoul (sculpteur)

Propriété privée

Informations de visite :

Ouvert ou fermé à la visite ?

Autres photographies :


Page Wikipedia : Villa Stella à Royat (Page à créer)

Fiche Mérimée : PA63000013

Dernière mise à jour de la fiche Monumentum : 2021-02-26

Suggestion d'ouvrages sur ce thème :


Consultez le programme des Journées du Patrimoine pour le Monument Historique Villa Stella situé à Royat en consultant le programme officiel des JEP 2021.

Autres pages que vous pourriez apprécier :

Monuments Historiques à proximité :

Chamalières - Etablissement thermal (également sur commune de Royat)
Chamalières - Gare de Royat-Chamalières
Chamalières - Hôtel Majestic
Chamalières - Thermes Saint-Mart
Charbonnières-les-Vieilles - Château de Lord Davis
Royat - Croix sur la place de l'église
Royat - Eglise Saint-Léger et ancien prieuré
Royat - Etablissement thermal (également sur commune de Chamalières)
Royat - Monument aux morts et chapelle du Souvenir
Royat - Restes des thermes antiques